lundi 28 octobre 2019

Francis Dupuis-Déri "Qu'est-ce que la démocratie?" Réunion Publique Vendredi 15 Novembre 19h Maison des associations 6 cours des alliés à rennes

Francis Dupuis-Déri, écrivain, intellectuel et militant québécois, nous fera le plaisir de sa venue le vendredi 15 novembre à 19h à la Maison des associations, salle Gune, 6 cours des alliés à rennes, M° Ch.DeGaulle pour nous parler du concept et de l'actualité de la démocratie.

Tout le monde parle aujourd'hui de « démocratie [1] » comme si ce concept allait de soi. C'est oublier pourtant que, pendant longtemps, dans nombre de pays, se faire traiter de « démocrate » était une insulte ; les bien-pensants d'alors préféraient se qualifier de « républicains », et la République libérale moderne s'est construite en partie dans un rapport d'opposition à la démocratie, envisagée à l'époque comme directe, sociale et solidaire.

Nos républiques libérales, devenues en théorie « démocratiques » après la révolution [2] de Février 1848, n'en ont pas moins conservé leur architecture oligarchique, centralisatrice et jacobine originelle, de sorte qu'en s'interrogeant [3] sur l'histoire du mot « démocratie », on en vient aussi à s'interroger sur la nature réelle du régime au sein duquel nous vivons, une « aristocratie élective » comme Spinoza, Rousseau ou Montesquieu qualifiaient ce régime parlementaire délégataire.


Chercheur en sciences politiques à l'Université du Québec, Francis Dupuis-Déri [4] est notamment l'auteur de _Les nouveaux anarchistes, de l'altermondialisme au zadisme_ (Textuel, 2019), _Antiféminismes et masculinismes d'hier à aujourd'hui_ (PUF, 2019), _Démocratie :Histoire politique d'un mot aux Etats-Unis et en France_ (Québec, Lux, 2013), _La peur du peuple : Agoraphobie et agoraphilie politiques_ (Québec, Lux, 2016)._


Fais-nous le plaisir de ta présence et participation au débat.



Francis Dupuis-Déri, "Démocratie. Histoire politique d'un mot"



https://www.luxediteur.com/catalogue/democratie-histoire-politique-dun-mot/

Links:
------
[1]
https://linactuelle.fr/index.php/2019/04/01/societe-ingouvernable-frederic-dufoing/

[2]
https://linactuelle.fr/index.php/2019/03/15/democratie-emeute-falk-van-gaver/

[3]
http://www.facebook.com/search/top/?q=L%27inactuelle%20Francis%20Dupuis-D%C3%A9ri%20%22D%C3%A9mocratie%3A%20l%27histoire%20d%27un%20mot%22&epa=SEARCH_BOX

[4]
https://linactuelle.fr/index.php/2019/06/19/francis-dupuis-deri-assemblees-populaires/

[5]
https://www.youtube.com/redirect?q=https%3A%2F%2Fwww.luxediteur.com%2Fcatalogue%2Fdemocratie-histoire-politique-dun-mot%2F&redir_token=v7HeyUe_xl-YtRecjb1k1ppyjY98MTU3MTg1NjAyMkAxNTcxNzY5NjIy&stzid=Ugy1n8UqLyW2Wpw46uF4AaABAg&event=comments





dimanche 27 octobre 2019

Causerie « Histoire et actualité politique de la gentrification » mercredi 6 novembre à 20h30


Le mercredi 6 novembre à 20h30 au local "La Commune", le groupe "La Sociale" te propose une causerie populaire ayant pour thème
« Histoire et actualité politique de la gentrification »


La gentrification, opposée de la paupérisation, indique un embourgeoisement progressif de zones du territoire auparavant habitées par une population pauvre, ouvrière. Ce processus implique un remplacement de population par une autre à plus forts revenus. Il est présent dans de nombreuses métropoles mondiales, essentiellement en Occident et répond à une logique d’occupation capitalistique de l’espace liée à la propriété privée de la résidence principale mais aussi aux services et commerces associés.
Les politiques publiques d’aménagement du territoire, sont ainsi complètement déterminantes dans l’évolution du paysage social d’une ville et la relégation en grande périphérie de classes laborieuses sommées d’aller dormir ailleurs et de consommer quotidiennement leurs 10 litres de gasoil pour se faire exploiter à la ville. Le mouvement des Gilets jaunes est à ce titre révélateur d’un retour du politique sur le devant de la scène.

Nous pourrons allégrement disserter sur notre exemple le plus proche, à savoir la ville de Rennes et son évolution.

A te voir et à t’entendre donc sur ce sujet pour échanges constructifs.


-------------------------------------------------------
Groupe la sociale de la Fédération Anarchiste
C /o local la commune
17 rue de châteaudun
35000 rennes
Tel/rep : 02 99 67 92 87
contact@falasociale.org
www.falasociale.org


https://www.youtube.com/channel/UCyW5zOrvhQffujkUyhhyr7g
(et de 2006 à 2017
www.dailymotion.com/farennes )

Permanences au local :
Mercredi & Samedi de 14h à 18 h

Vente du Monde Libertaire dans le haut de la place des lices le samedi de 11h à 13h
--------------------------------------------------


dimanche 29 septembre 2019

Causerie "Dévoiements modernes de l'écologie politique"


Le Mercredi 9 octobre à 20h30 au local la commune, le groupe la sociale te propose une causerie populaire ayant pour thème « tendances contemporaines du dévoiement de l’écologie »
2 ouvrages commentés rapidement par 2 camarades du groupe serviront de support à cette discussion sur ce sujet hautement d’actualité

Tout d’abord, le livre d’Aude Vidal « Égologie :  Écologie, individualisme et course au bonheur » http://www.lemondealenvers.lautre.net/livres/egologie.html nous apporte un éclairage saisissant sur la perte de sens politique du concept d’écologie. A ce titre, on ne peut qu’être frappé par l’égoïsme croissant de masses d’individus en quête d’épanouissement personnel « bio » ou « éthique » au sein  d’une société pourtant basée sur la violence des rapports sociaux, car divisée en classes.

Ensuite le livre « l’Enfer vert » paru aux Editions de l’échappée https://www.lechappee.org/collections/negatif/lenfer-vert nous brossera un tableau assez édifiant de la conversion, des années 70 jusqu’à nos jours, de militants verts supposément contestataires à la gestion du capitalisme  vert « cool », « bobo » « métropolitain », à travers l’exemple de Lille métropole, exemple aisément transposable à la plupart des grandes agglomérations européennes, dont Rennes bien sûr.
Cet ouvrage nous parle aussi des conséquences de l’accélération technologique des réseaux (transport, informatique…) sur  l’évolution à venir de notre travail et nos cadres de vie.
L’ouvrage aborde également la notion de « gestion des catastrophes » par nos élus, suite logique du travail d’acceptabilité qu’ils mènent depuis des décennies.
Enfin, le livre tire à boulets rouges sur le ripolinage verdâtre des vieux discours croissançistes de la gauche réformiste type LFI.

Ces 2 livres sont de nature à confirmer la nécessité pour les exploités de reprendre en main urgemment des pans entiers du champ politique, dont l’écologie est un des aspects, certes un des plus brûlants en cette période d’effondrement planétaire.

jeudi 23 mai 2019

Causerie autour des camps de réfugiés d'hier et d'aujourd'hui

Le groupe "La Sociale" vous convie à une causerie populaire d’un genre un peu particulier Mercredi 05 juin à 20h30. Nous projetterons un documentaire sur la constitution et le quotidien du réfugiés espagnoles en 1939 dans un camp qui a servi à parquer les migrant(e)s espagnol(e)s qui fuyaient l’avancée des troupes franquistes à travers l’Espagne et la Catalogne en 1939. Hier ces réfugié(e)s politiques étaient blanc(he)s mais catalogué(e)s « rouges », aujourd’hui ces réfugié(e)s sont souvent de « couleurs ». Ils fuient leurs pays, parfois pour des raisons économiques, mais le plus souvent pour fuir des zones de guerre.

Hier comme aujourd’hui, leur malheur est instrumentalisé par les politiciens qui jouent sur la peur de l’inconnu de la population d’accueil pour diviser encore davantage les exploités entre eux.

Ce sera l’occasion pour nous d’échanger autour de quelle hospitalité offrir aux migrants d’hier à aujourd’hui et de comprendre qu’il n’y a pas de grands remplacements de population. Ces grands moment de l’Histoire sont la preuve de la capacité politique d’une société à considérer les étrangers comme des frères et des sœurs ou au contraire comme des animaux.

vendredi 26 avril 2019

20 Juin MIR 20h: Réunion Publique Elections Européennes: L’écologie est-elle soluble dans le système électoral et capitaliste ?

Le Jeudi 20 Juin, à 20h à la Maison Internationale de Rennes – MIR, 7 Quai Châteaubriand, Réunion Publique sur fond d’élection européenne avec Isabelle Attard https://fr.wikipedia.org/wiki/Isabelle_Attard et Jean-Pierre Tertrais (auteur de plusieurs centaines d’articles et de plusieurs ouvrages sur la décroissance libertaire entre autre) : Thème : « L’écologie est-elle soluble dans le système électoral et capitaliste ? »

Mercredi 8 Mai causerie populaire local la commune 20h30: Enjeux anarchistes du travail

Le Mercredi 8 Mai, causerie populaire au local la commune à 20h30, autour des thèmes « Critiques libertaires de l’organisation du travail en société capitaliste; Réflexions sur la possibilité et les limites des alternatives économiques et sociales de type libertaires dans le cadre capitaliste; Enfin , quelle organisation du travail en société anarchiste ? ».
L’ouvrage « Les entreprises libertaires » de Florent Barathon pourra servir de support ou d’éclairage  à nos échanges

1er Mai: en lutte là où il faut !

Le 1er Mai est la  journée internationale de la lutte des travailleurs, depuis le massacre des anarchistes de Haymarket à chicago en 1886. Mercredi prochain, le groupe la sociale te donne rendez-vous à 10h30 au local la commune pour un départ groupé vers la place de la mairie (départ en manif 11h).
La CNT et Solidaires appellent à manifester en centre-ville. SUD-Solidaires a d’ailleurs déposé le parcours de manifestation suivant : place de la Mairie (ou au pire République) =>  les Quais => place de Bretagne =>  Bd de la Liberté => Avenue Jean Janvier => les Quais => place de la Mairie.
La CGT, FO et FSU ont appelé à un rassemblement au Métro Italie, mais nous considérons qu’avec ce rassemblement en ZUP Sud il s’agit pour les syndicats de s’impuissanter et invisibiliser les travailleurs, un comble dans la période actuelle !
Des Gilets jaunes appellent également à manifester en centre-ville cf. . https://expansive.info/Compte-rendu-AG-Gilets-Jaunes-24-avril-2019-1546 & https://expansive.info/Appel-a-maintenir-le-1er-mai-en-centre-ville-1547

La FA se joint donc à cet appel, en toute responsabilité, sous la bannière de la liberté et de l’indépendance.