dimanche 15 octobre 2017

Appel à soutien au Local La Commune

Soutien au Local
La Commune !

Cela fera 11 ans, depuis cet été que le nouveau local "La Commune" a ouvert ses portes au 17 rue de Châteaudun. Lieu de rencontre et de discussion avec des militants libertaires pendant les 2 permanences hebdomadaires du mercredi et samedi – de 14 à 18h, c’est aussi une librairie associative, une vidéothèque, audiothèque et bibliothèque militante…
Le local « La Commune » s’inscrit dans l’optique volontariste de l’autogestion, et se donne une mission d’éducation populaire à l’instar des bourses du travail, les ancêtres des Unions Départementales syndicales qui furent à l’origine de la CGT au début du 20ième siècle. Les anarchistes, Fernand Pelloutier en tête, les animèrent alors énergiquement.
Les premiers jeudis de chaque mois, à 20h30, se tiennent des discussions-débats politiques, inscrits dans le courant de pensée libertaire, toujours en lien avec l’actualité sociale. Récemment, nous avons par exemple accueilli le collectif anti-linky 35 qui nous expliquait alors toutes les bonnes raisons pour s’opposer à ce nouvel outil de contrôle social généralisé...
Lors notre Assemblée Générale du local la commune de samedi dernier, nous avons pris la pleine mesure des difficultés financières dans lesquelles se trouve notre local la commune.
Si nous accusions depuis 2-3 ans un déficit régulier entre les recettes et les dépenses, nos quelques réserves financières suffisaient jusqu’ici à le combler. Ce n’est aujourd’hui plus le cas, d’autant que nous avons perdu en 11 ans quelques cotisants. Il nous manque environ 150€ par mois pour combler le déficit.
Trouver cette somme cela signifie par exemple trouver 15 cotisants à 10 euros ou 30 cotisants à 5 euros par mois. Ce n’est pas insurmontable, mais c’est impératif.
Alors tu comprendras que toute souscription, même modeste, en soutien en local nous est essentielle dans la période difficile que nous traversons. Il ne reste plus que 4 ans avant de solder le prêt immobilier.
D’ici là, nous avons besoin des coups de main de chacun.
La présence et l’implantation d’un courant anarchiste organisé sur la place rennaise est en jeu.

vendredi 8 septembre 2017

Causerie populaire : Compteur Linky , les conséquences pour la population

C’est la rentrée… des classes ! Et la semaine prochaine il y a de quoi s’occuper !

Alors bien sûr on est tous dans la rue et en grève Mardi prochain 12 septembre (rdv à partir de 11h place du champ de mars, du général de gaulle ou du peuple en fonction !) contre les scélérates ordonnances Macron, fondé de pouvoir d’un patronat toujours plus avide de profits.

 

Et le  Jeudi 14 à 20h30 au local  la commune, le groupe la sociale te convie à une causerie populaire sur le thème "le compteur linky et ses impacts économiques, sociaux et politiques pour la population"

 

C’est le collectif-anti linky 35 qui introduira cette causerie populaire pour ensuite laisser ouvert le débat entre les participants.

En introduction à linky :

Les sites du collectif : 

https://collectifantilinky.wixsite.com/dep35

https://aalgab.wixsite.com/bretagne

mercredi 23 août 2017

Causerie populaire : Situation au Venezuela

Situation politique & sociale au Venezuela

Depuis début avril, on ne compte plus le nombre de morts lors des
mobilisations quasi quotidiennes contre le pouvoir en place et
auxquelles il faut ajouter les innombrables blessé(e)s et arrêté(e)s. Le
président Nicolas Maduro et son gouvernement font usage d’un
autoritarisme et d’une violence inouïes qui ont culminé avec les
résultats des élections pour l’Assemblée constituante. Ils continuent à
enfoncer le pays dans une crise durable sur fond de pénurie de
nourriture et de médicaments.

Esteban, camarade anarchiste vénézuélien, sera là pour échanger sur la
situation actuelle et nous rappeler le contexte politique des dernières
années dans le cadre de la campagne Soutien pour Contrapoder Venezuela.
De quoi élargir nos horizons alors que les Insoumis se déchirent sur ce
qu’il faut penser du Chavisme !

Rendez-vous le 31 août à 20h00 au local La Commune.

http://lalibertaria.acultura.org.ve/

lundi 21 août 2017

Charlottesville, l'extrême droite tue … une fois de plus


14 août 2017
Une fois de plus, l'extrême droite nous montre son vrai visage de haine. Samedi 12 août 2017 à
Charlottesville, aux États-Unis, une voiture conduite par un participant à la « marche des suprémacistes
blancs » a foncé sur la manifestation anti-raciste, tuant Heather Heyer, 32 ans, et blessant 34 personnes. La
veille au soir, déjà, lors d'une marche au flambeau rassemblant au cours de laquelle s’étaient rassemblés des
groupuscules néonazis, identitaires, suprématistes blancs sur le
campus de la ville,ils avaient ouvert les hostilités en attaquant
étudiant-e-s et habitant-e-s de la ville qui s'opposaient à ce
rassemblement.
Le 12 au matin, plusieurs centaines d’extrémistes de droite se sont
rassemblés pour protester contre le déboulonnement prévu d'une statue
glorifiant un général esclavagiste sudiste. Certains d’entre eux, pour
l’occasion, étaient habillés en tenue paramilitaire, armes semi-
automatiques en bandoulière, d'autres étaient armés de boucliers et
matraques en tout genre. Des affrontements ont éclaté un peu partout autour du lieu du rassemblement avant
même son commen-cement entre extrémistes de droite et militant-e-s anti-racistes.
Suite à cela, ce même rassemblement fut enfin interdit et évacué. C'est peu de temps après l'annonce de
l'annulation que l’extrémiste de droite a décidé de foncer délibérément sur la foule anti-raciste. Aux USA,
comme en France, les groupuscules d'extrême droite décomplexés se sentent tout-puissants grâce notamment
aux victoires électorales, n'hésitant plus à attaquer et tuer des militants anti-racistes. Rappelons que Trump a
été élu grâce à cette Amérique blanche raciste des États du Sud. On peut noter qu’à l’annonce de l’assassinat
la première allocution de Trump visait à condamner la violence qu'il y avait eu de part et d'autre, sans faire
mention de l'assassinat et tentative de meurtre volontaire sur les manifestants anti-racistes, comme si la
défense des libertés était du même ressort que son attaque. Ce n'est que deux jours plus tard et sous la
pression populaire et internationale, que Trump décide à contrecœur de condamner cet acte et de sembler
reconnaître que « le racisme, c'est mal ».
Mais encore deux jours plus tard, le 15 aout, Trump ré-affirme sa première vision des choses, rejetant dos
à dos les nervis d'extrême droite et les anti-racistes, ajoutant même qu'un des deux camps (celui des fachos)
était venu manifester pacifiquement. La nouvelle intervention du président des Etats-Unis a été aussitôt
saluée par un ancien responsable du Ku Klux Klan, David Duke, qui a vanté son "courage" pour avoir mis en
cause selon lui "le terrorisme gauchiste" du mouvement Black Lives Matter né en réaction contre les
violences policières subies par les Afro-Américains. On voit nettement où vont les préférences du
nationaliste raciste Trump. Le gouverneur de l'Etat (la Virginie), le démocrate Terry McAuliffe a condamné
en revanche clairement et immédiatement l'attentat, déclarant les suprématistes indésirables : « Nous ne
voulons pas de vous ici. « Vous n'êtes pas les bienvenus dans ce grand État. Vous êtes la honte. » Il avait déjà
appelé à ne pas participer à ce rassemblement Unite The Right aux idées "abjectes".
Même ce catho de droite, qui le 7 juillet dernier a refusé la grâce à William Morva malgré sa soi-disante
conviction contre la peine de mort, a fait mieux que la classe politique française dans son ensemble dont on
notera sans surprise le silence assourdissant s'agissant de condamner cet acte clairement raciste et attentatoire
à la liberté. La Fédération anarchiste tient a apporter tout son soutien aux victimes et aux familles de cet acte
raciste, barbare et rappelle que la lutte contre tous les racismes doit continuer plus que jamais partout dans le
monde.
Solidarité anti-raciste internationale !

jeudi 13 juillet 2017

Edito Monde libertaire n°1790, la révolution russe de 1917

La Révolution russe est de celles qui marquèrent profondément et durablement les esprits et la politique.

Aujourd'hui, un siècle s'est écoulé depuis que les bolchéviks, sous l'égide de Lénine, lancèrent un vibrant « tout le pouvoir au soviet ! » à la face du Tsar et de l'Europe en guerre.
Cette injonction pleine de promesses laissait augurer un monde meilleur à tout.es celles et ceux qui, dans le monde entier, se trouvaient opprimé.e.s par le capital.
Les anarchistes soutinrent dans un premier temps ce soulèvement et y participèrent activement, espérant que la révolte se propage, en Allemagne et en France… alors même que ces deux puissances faisaient crever leur peuple, dans les tranchées comme à l'arrière.
Mais les espoirs de celles et ceux qui assistèrent à la dérive autoritaire et répressive du Parti, furent rapidement douchés.
Une fois de plus, la Révolution fut détournée par ceux qui, avides de pouvoir, n'aspiraient qu'à le conquérir puis à le garder.

Ce numéro spécial, vous l'aurez compris, a pour ambition de proposer un regard anarchiste sur l'un des événements majeurs de l'histoire contemporaine.
Il n'est pourtant pas ici question de se « contenter » d'un énième récit du soulèvement makhnoviste
ou du massacre de Kronstadt ; du moins pas seulement.

Nous avons souhaité laisser la parole à des auteurs et autrices du monde entier : du Chili à la Grande-Bretagne, en passant par l'Italie, le Brésil et bien sûr par la Russie, l'Espagne, la France ou l'Allemagne, nous souhaitons multiplier les analyses et les points de vue.
Parce que cet événement ne saurait être traité a minima, et parce que ce numéro du Monde libertaire couvre les mois de juillet et d'août, sa taille a été revue à la hausse.
Nous souhaitons adresser à notre camarade,
René Berthier, un grand merci ; car sans lui, ses contacts et ses talents de traducteurs, ce numéro n'aurait
certainement pas été le même.

Pour la Révolution, mais contre toutes les dictatures, (même celle du prolétariat) !

LE CRML

lundi 5 juin 2017

Causerie populaire, le 07 juin

Le compagnon pascal lebrun, militant anarchiste de Montréal est à Rennes dans les prochains jours.
Mercredi 7 juin à  20h30 au local la commune 17 rue de châteaudun
Dans le cadre d’une causerie populaire, Pascal nous présentera le contexte, les luttes et les enjeux propres au mouvement libertaire à Montréal et au Québec.

Pour information militante: Samedi le 10 juin de 14h à 18h aux « Ateliers du vent », 59 rue Alexandre Duval.
Dans le cadre de l'événement "Paroles et manoeuvres" du centre d'artistes Les ateliers du vent Pascal donnera une conférence:  http://www.lesateliersduvent.org/evenement/journee-paroles-and-manoeuvres  qui portera sur le lien entre l'énonciation d'un projet de société alternatif et le projet concret d'économie participaliste (ou écopar, connu aussi sous son appellation anglaise, parecon).