dimanche 26 janvier 2020

Actualités du Féminisme et des luttes sociales & présentation de la revue « casse-rôle » Samedi 8 février 14h local la commune


Samedi 8 février à partir de 14h, la militante anarcha-syndicalo-féministe Hélène Hernandez nous fait le plaisir de sa venue dans le cadre d’une animation au local la commune.


Elle viendra nous présenter la revue qu’elle anime, Casse-Rôles, dont on peut trouver des exemplaires dans notre local.
« Casse-Rôles » est un Journal féministe et libertaire à prix libre  qui se propose de dresser un état des lieux de l’égalité homme-femme et de donner la parole à des femmes et des hommes anonymes qui résistent aux stéréotypes sexistes et veut rendre visible les luttes des femmes. Les plus vulnérables ou marginalisées, mais aussi celles qualifiées de« remarquables » par leurs actions menant à améliorer la situation des femmes et des hommes. En s’ancrant dans les luttes sociales actuelles, Casse-Rôles veut ouvrir l’horizon à toutes les luttes, entre autres féministes. De plus, ce journal se veut de large diffusion et pour tout public.

Mais Hélène ne se contentera pas de nous parler du journal Casse-Rôles, puisque elle abordera, dans la suite logique de son long parcours militant, l’actualité des luttes sociales, en France et dans le monde, et de la place que les femmes, entre autre, y occupent.

Dans le cadre du débat qui suivra, les échanges seront d’autant plus riches qu’ils seront nombreux, alors nous comptons sur ta présence.
Au plaisir de te voir et de t’entendre donc !

Pour connaitre le riche parcours d’Hélène : http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article154934
Pour référence –partielle du travail d’Hélène :
-          Blog de Casse-Rôles http://casse-roles.revolublog.com/
-          Livre « Celles de 14 » la situation des femmes au temps de la grande boucherie https://www.lecteurs.com/livre/celles-de-14-la-situation-des-femmes-au-temps-de-la-grande-boucherie/4050086
-          Intervention d’Hélène Hernandez dans le cadre d’une émission de France culture en septembre 2018 « Emma Goldman, vivre la Révolution (1869-1940) » https://www.franceculture.fr/emissions/une-vie-une-oeuvre/emma-goldman-1986-1940-vivre-la-revolution

ŒUVRE. Participation à de nombreuses publications : Femmes à l’ouvrage (1989), articles « Femmes : actives depuis toujours » et « Femmes et syndicats : un mariage de raison », Éd. du Monde libertaire. Mai 68 par eux-mêmes (1989), contribution aux interviews et à la mise en forme, Éd. du Monde libertaire. Avortement, contraception, on vous l’a déjà dit, on veut choisir (1992), articles « Menaces sur l’avortement et la contraception », et « Un droit toujours à conquérir », Éd. du Monde libertaire. Actes de la Rencontre internationale anarcho-féministe, Paris - La Plaine-Saint-Denis (1992), articles « Multiplicité et unicité » et « Introduction au débat des Commissions mixte et non-mixte Anarcha-féminisme », co-confection des Actes. Ordre moral, analyses et propositions anarchistes (1994), article « Corps des femmes : enjeu pour l’ordre patriarcal et capitaliste », Éd. du Monde libertaire.. Anarchisme, images et réalité, actes du colloque de Perpignan (1996), articles « Anarchisme et féminisme » et « Syndicalisme en rupture », Éd. du Monde libertaire. En avant toutes ! Les Assises nationales pour les droits des femmes (1998), co-coordination de l’ouvrage, Le Temps des Cerises. Un Paris révolutionnaire, émeutes, subversions, colères (2001), sur une idée de Claire Auzias, notice sur Marie Guillot, Esprit frappeur. Les œillets rouges, Cahiers de réflexion anarchiste (1988-1989), membre du comité de rédaction. Mao de 68. Os anarquitas e a revolta da juventude (Brasil 2008). Editora Imaginàrio. Anarchisme, Féminisme, contre le système prostitutionnel (2009), co-coordination de la brochure, Éd. du Monde libertaire.
Articles dans Le Monde libertaire sur le syndicalisme, les luttes sociales, les luttes féministes, l’anarcha-féminisme et les questions de santé.

 


samedi 25 janvier 2020

Causerie populaire autour du manuel indocile de sciences sociales Mercredi 5 février à 20h30 au local la commune


Mercredi 5 février à 20h30 au local la commune
Le groupe la sociale de la fédération anarchiste invite dans le cadre d’une causerie populaire, philippe boursier, coordinateur de l’ouvrage collectif « manuel indocile de sciences sociales » - que l’on peut emprunter au local.
Philippe -et peut être aussi certains contributeurs à cet ouvrage- nous ferons le plaisir d’animer cette causerie à caractère éminemment politique sur la base de ce manuel, qui alimente
en indocilités, ravitaille en savoirs résistants. Sans jargon, ni dogme, ni abstraction, il fournit mille arguments contre les fausses évidences, partout répétées, qui célèbrent le marché libéré (soi-disant efficace pour tous et la planète), la mondialisation telle qu’elle est (soi-disant heureuse), les chefs de toutes sortes, le mérite scolaire, la « bonne santé » des démocraties (trop faiblement démocratiques)…
Ce livre lève les silences ou les censures sur les mécanismes qui produisent, reproduisent les discriminations, les pollutions, l’exploitation au travail, la transmission des capitaux, le mépris des mondes populaires, les « racisations », l’hétéronormalité, les souffrances animales, les nourritures qui tuent, la marchandisation, la ruine organisée des services publics, des protections sociales, et le « chacun seul » qui s’ensuit…
Ce manuel indocile fourmille d’exemples issus des sciences sociales – l’histoire, l’économie, l’ethnologie, la sociologie, les sciences politiques, etc. Et montre comment l’ordre du monde que l’histoire a produit, notre histoire peut le défaire. Plus de 100 contributeurs : des sociologues, des économistes, des politistes, des historiens, des professeurs de lycée, des acteurs du mouvement social. Et plus de 100 sujets abordés, qui questionnent les « vérités » toutes faites, en montrant qui les produit,

Le principe de la causerie est de partager entre égaux les informations et de s’auto-former mutuellement, comme un atelier d’éducation populaire et d’émancipation sociale.
La présence et participation de chacun est donc vivement souhaitée !

Pour référence dans la presse :